LibPortrait de Tyler, the Creator dans le cadre d’une rétrospective des grandes figures de l’année 2019.

Parce que l’amour déçu rend fou, multiple, psychopathe, Tyler s’est grimé comme le Frankenstein laid mais beau qu’il se sentait devenir, et a fait son disque, Igor, le plus dingue et le plus émouvant. Le plus grand. Libé