Selon l’AFP, “l’homme qui a fait perdre à une banque la somme d’argent la plus colossale de l’histoire financière, Jérôme Kerviel est, selon des sources proches du dossier, totalement dépassé par les événements et fragile psychologiquement.”

Dessin pour l’Echo du 25 janvier.