Novembre 2006, la direction du constructeur automobile Volkswagen rapatrie la production de la Golf en Allemagne et sacrifie 4 000 emplois à Forest. Sans parler des milliers d’emplois qui sombreront, dans la foulée, chez les sous-traitants. Cette décision radicale, redoutée depuis des mois, n’en est pas moins tombée brutalement. Face à l’omnipotence de groupes de taille européenne, les responsables politiques, atterrés, découvrent l’ampleur de leur impuissance. L’usine de Forest est désormais à l’arrêt.

“La suppression de 4 000 emplois chez Volkswagen est vécue comme une catastrophe nationale en Belgique”, titre Le Monde. Dessin pour l’Echo.