“Même pas encore Premier ministre, Yves Leterme est déjà menacé par ses propres troupes”, relevait jeudi le journal Le Soir, alors que les francophones de leur côté n’entendent toujours pas céder aux demandes flamandes de passer du fédéralisme actuel à une décentralisation encore plus poussée.