Le pape François et ses propos sur le la psychiatrie et les homosexuels

Ce dimanche, le pape François a demandé “pardon” aux victimes d’abus commis par des institutions religieuses en Irlande. Et il a tenu des propos polémiques.

Un journaliste l’interrogeait sur ce qu’il dirait à des parents constatant les orientations homosexuelles de leur enfant. Le pape François a répondu : “Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille”.

“Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie”

Puis, il a ajouté qu’il fallait tenir compte de l’âge des personnes. “Quand cela se manifeste dès l’enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C’est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans.”

Le lendemain, le Vatican nuançait les propos polémiques du Pape sur l’homosexualité.