DSKEn février 2015, les audiences de Dominique Strauss-Kahn et de toutes les parties au procès dit du Carlton avaient défrayé la chronique. 12 juin 2015, l’heure du verdict a sonné. Et la justice française a relaxé Dominique Strauss-Kahn d’accusations de proxénétisme, une décision qui clôt une série de scandales sexuels ayant anéanti la carrière politique de l’ex-patron du Fonds monétaire international.