Dessin pour l’Echo.

Fin juin 2006, Guy Dollé doit s’incliner face à l’OPA inamicale sur le groupe Arcelor par Lakshmi Mittal, le patron indien du groupe sidérurgique Mittal Steel, n°1 mondial du secteur (en tonnes d’acier produites). Dans son combat il est soutenu dans un premier temps par les premiers ministres français et luxembourgeois, Dominique de Villepin et Jean-Claude Juncker et par les syndicats européens de la sidérurgie en France, au Luxembourg, en Espagne, en Italie, en Belgique et en Allemagne. Les actionnaires d’Arcelor ne l’ont par contre ni suivi dans sa stratégie d’alliance au Russe Severstal ni dans ses manœuvres de “mise sous cocon” de Dofasco, société canadienne nouvellement acquise par Arcelor et que Mittal envisageait de revendre à ThyssenKrupp dès l’OPA terminée en vue de récupérer quelques liquidités.