Après le dépouillement de tous les votes des Elections férales du 26 mai en Belgique, les partis du gouvernement flamand sortant N-VA, Open Vld et CD&V perdaient ensemble 19 sièges lors du scrutin régional de dimanche. Le Vlaams Belang passe de 6 à 23 sièges.

C’est la stupeur.

Le Vlaams Belang est en effet connu et reconnu comme étant un parti d’extrême droite.

Au moins 15 candidats du Vlaams Belang peuvent être soupçonnés de sympathies nazies, selon une enquête de Het Laatste Nieuws relayée également par De Morgen, mardi. Il ne s’agit pas de déclarations de soutien à des groupes d’extrême droite comme Schild & Vrienden, mais de “likes” pour Adolf Hitler et pour un terroriste reconnu. […] Le journal De Morgen a aussi trouvé cinq candidats dont une tête de liste qui “aiment” Adolf Hitler et d’autres expressions nazies. Source : un article de la RTBF de novembre 2018.