Theo Francken et la Convention européenne des Droits de l’homme

Blog, Caricature, Dessin de presse

Theo Francken (N-VA) s’est exprimé mardi 5 juin sur l’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme.

Theo Francken

Francken : « Contourner l’article 3 de la Convention européenne »

« Il n’y a pas de base suffisante pour poursuivre la discussion sur la réforme de Dublin. Plusieurs pays ont exprimé des réticences importantes » lors du Conseil, a expliqué Theo Francken, secrétaire d’État belge à l’Asile et aux Migrations. Selon lui, « il faut pouvoir renvoyer les bateaux, trouver une manière de contourner l’article 3 de la Convention européenne des Droits de l’homme, et la jurisprudence doit s’y adapter. Je crois qu’il y a des gens en Europe qui ne se rendent pas compte de ce qu’il se passe« .

L’article 3 de la Convention européenne des droits de l’homme interdit la torture et les traitements inhumains et dégradants.

« On voit que dans une série de dossiers, [des pays de l’Union européenne] restent tentés d’aller dans la direction de l’efficacité à tout prix, et pas dans le respect absolu des droits fondamentaux. En tout cas, c’est comme si cette limite des droits était de plus en plus évanescente« , analyse François de Smet, directeur de MYRIA, le Centre fédéral Migration.

Une réflexion sur “Theo Francken et la Convention européenne des Droits de l’homme

Les commentaires sont fermés.