Un soir, Wolubilis organisait une conférence avec Fabrice Midal, philosophe spécialiste du bouddhisme, écrivain et fondateur de l’École occidentale de méditation. Transmettant la pratique de la méditation dans une perspective laïque, il veut montrer comment elle aide à retrouver le sens profond de l’art, de l’éthique, de la littérature – et peut ainsi s’incarner dans tous les moments de l’existence. Martin Legros interviewait le philosophe. La conférence était ponctuée par des morceaux de jazz joués par le saxophoniste Raphael Imbert.

Ma femme m’a dit de prendre des notes, elle gardait les enfants. Elle trouvait aussi l’orateur moins sympa que Christophe André (je suis d’accord avec elle). Je l’ai fait en sketch noting, avec un peu de facilitation. J’ai complété mes notes le lendemain avec des couleurs et des flèches de lecture.